Breaking:

Le Forum des parlements du monde a rejeté la demande de la RDC visant à condamner le Rwanda

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Les membres de l’Union internationale des parlements (UIP) ont voté contre la demande de la République démocratique du Congo (RDC) ,de condamner le Rwanda en l`accusant de soutenir le M23.

C’était lors de l’élection tenue dimanche dans la ville de Manama au Bahreïn, lors de la 146ème Assemblée générale de l’UIP.

Alors que les travaux de l’Assemblée étaient sur le point de démarrer, le député de la RDC, André Mbata Mangu s’est levé et a demandé que sur les questions urgentes à traiter, il demande au Rwanda de cesser leur soutien au M23, de provoquer le Congo et d’arrêter la violation des droits de l’homme sur le sol congolais.

Avant que les participants ne votent pour accepter ou rejeter la demande, le secteur Nyirasafari Espérance, qui représentait la délégation rwandaise qui a participé à ce forum, est intervenu dans un discours.

Nyirasafari a déclaré que ce qui a été dit par le député Mbata ,est un mensonge sans fondement, visant à cacher la capacité limitée du gouvernement congolais à résoudre les problèmes de leurs propres pays.

“Ces accusations sont portées dans le but d’induire cette assemblée en erreur sur les causes réelles du conflit dans l’Est de la RDC ,et son impact sur la sécurité des pays qui partagent des frontières, y compris le Rwanda”.a -t-elle déclaré.

Nyirasafari a ajouté que la RDC héberge plus de 120 groupes armés et tous sont impliqués dans la perturbation de la sécurité dans la région, en soulignant que “le gouvernement congolais devrait assumer la responsabilité de ses propres problèmes internes , au lieu de condamner le Rwanda pour ses échecs dus à la mauvaise gouvernance.”

Le sénateur Nyirasafari a également souligné que le Congo devrait arrêter le discours de haine contre les autres Congolais qui parlent le kinyarwanda, en particulier les Tutsis et ainsi arrêter les massacres contre eux.

“La RDC devrait donner la priorité à une solution politique plutôt qu’à la force militaire”, a-t-elle déclaré.

Des experts de l’ONU ont récemment prouvé que la RDC travaille avec des groupes armés, y compris les FDLR, dans la lutte contre le M23, mais ils sont bien conscients que les FDLR sont un groupe génocidaire.

“Après avoir tué plus d’un million de Tutsis lors du génocide perpetré contre les Tutsi au Rwanda, le FDLR travaille toujours en RDC ,et en collaboration avec l’armée de ce pays, ce qui constitue une ménace  pour la paix et la sécurité du Rwanda .Il ne peut y avoir de paix durable avec la présence des FDLR. Le Rwanda travaille avec diverses institutions pour assurer une sécurité durable dans la région. Nous n’accepterons jamais que la sécurité du Rwanda soit négligée.”. a souligné Nyirasafari 

Le vote sur la demande du Congo a ainsi eu lieu. 705 députés ont refusé de le soutenir la demande de la RDC de condamner le Rwanda, 88 l’ont soutenu ,tandis que 700 se sont abstenus. Cela a rendu la demande de la RDC invalide car il doit y avoir les deux tiers des électeurs , pour que la décision soit votée.

Cette session qui a débuté le samedi 11 mars ,sera clôturée le 15 mars 2023.

Related Articles

iBABA Podcast

Articles Recents

Communiqués

Kayitankore Dodos

Short bio